RÉSULTATS

Cette technologie évite de sortir l'embryon de l'incubateur et donc de trop le manipuler ce qui contribue à améliorer les chances de réussite.

TRAITEMENTS DE PROCRÉATION ASSISTÉE

Le modèle mathématique développé par IVI a permis de montrer qu'il existait des durées optimales de division et de changements morphologiques et que les embryons qui s'y conformaient avaient entre 15 et 20% plus de probabilités d'être implantés. Lorsque la technologie de l'embryoscope est applicable les chances d'implantation sont ainsi augmentées grâce à une meilleure maîtrise de la durée idéale de la division cellulaire.

IVI A COLLABORÉ AU DÉVELOPPEMENT DE L’EMBRYOSCOPE

IVI a été la première clinique au monde à introduire cette technique et donc la première à obtenir la naissance d'un bébé sélectionné via cette technique. En tant que créateur et partenaire de UNISENSE et LD Pensions de Unisense Fertilitech, entreprise qui fabrique et développe l'embryoscope, toute amélioration, progrès ou nouveau développement incorporé à l'embryoscope est introduit en priorité et en exclusivité dans nos cliniques.

AVANTAGES DE L'EMBRYOSCOPE PAR RAPPORT AUX INCUBATEURS TRADITIONNELS

  • Il améliore la sélection embryonnaire car permet de déterminer très précisément les divisions cellulaires. Grâce à cette information, nous avons appris qu'il existe des périodes optimales de division où les embryons ont plus de 20 % de chances de s'implanter
  • Il améliore les conditions de culture et réduit la manipulation de l'embryon en offrant la possibilité de décrire les caractéristiques morphologiques sans avoir à sortir les embryons des conditions optimales de gaz et de température de l'incubateur. Par conséquent, l'embryon est soumis à un stress environnemental moindre et développera de plus grandes compétences. Les taux de gestation obtenus seront ainsi plus élevés.
  • Il fournit davantage d'informations sur l'embryon aux futurs parents ainsi qu'un enregistrement cinématographique des débuts biologiques du futur bébé.

EN QUOI CONSISTE LA SÉLECTION EMBRYONNAIRE ?

Avec l'embryoscope, nous réalisons une étude de la cinétique du développement. Le rapport entre vitesse de division et compétence embryonnaire devient une alternative valable pour sélectionner les embryons ayant le plus grand potentiel d'implantation Nous savons que le temps qui s'est écoulé entre la fécondation et la première division est un paramètre objectif, facile à déterminer et avec une certaine valeur prédictive, de la viabilité embryonnaire

Lire davantage

Traditionnellement, les approches pour identifier les meilleurs embryons avant leur transfert portaient principalement sur leur évaluation morphologique ; Il est certain que ces observations fournissaient des indices qui renforçaient la capacité de l'embryologiste en matière de sélection des embryons au moment du transfert.

Définir quel est le meilleur embryon et choisir ceux qui ont le plus fort potentiel d'implantation restent des concepts vagues et imprécis, de sorte que la capacité (ou son absence) d'estimer correctement la compétence embryonnaire est devenue un point critique du processus ; c'est pourquoi les options et stratégies de sélection de l'embryon vont dépendre de la quantité totale d'informations qui pourront être rassemblées.

Les critères morphologiques et de croissance utilisés aujourd'hui pour évaluer la viabilité embryonnaire à J3 peuvent, soit sous-estimer, soit surestimer le potentiel de développement. Compte tenu de l'incertitude associée à l'examen morphologique à J3, quelques centres de procréation ont opté pour une culture prolongée afin d'évaluer la compétence embryonnaire. L'examen morphologique présente l'avantage d'être une méthode simple, non invasive et rapide. En revanche, elle demeure très subjective et requiert une formation spécialisée, un certain niveau d'expérience et peu d'espoir de standardisation.

SOLLICITEZ UN PREMIER RENDEZ-VOUS